Littérature, Twittérature

Rencontre

Bonjour à tous,

Finalement, j’ai vaincu la page blanche. Je vous propose aujourd’hui une nouvelle twittstory. Elle est bien différente de celles que je vous ai déjà proposées. J’espère que vous apprécierez, n’hésitez pas à me donner votre avis 😉

Rencontre

Je l’ai rencontré au détour d’une conversation. Il était charmant, j’étais vive d’esprit. Une complicité naquit entre nous.

Savant mélange de séduction, de douceur et de réserve. Je trouvais dans ses yeux le reflet de mon propre trouble.

Plus que nos paroles, nos corps se mouvaient selon une danse sensuelle mille fois éprouvée. Instant magique de la fascination réciproque.

Je le désirais, lui me voulait. Mais la délicieuse hésitation nous retenait encore. Plaisir électrique de l’attente.

Je ne sais plus qui de nous deux osa. Lui probablement. Un regard, un pas et tout bascula. Un premier baiser timide devenant fougueux.

Cette nuit là nous nous sommes aimés comme seules le peuvent les âmes passionnées. Je me donnais à lui totalement.

Les gémissements qui nous échappèrent résonnent encore à mes oreilles. L’harmonie de nos corps enlacés me donne encore le rouge aux joues.

Ivresse du plaisir partagé. Apaisement des sens et des corps comblés. Pris au piège.

Publicités

9 thoughts on “Rencontre”

  1. Bonsoir, Ceinwynn !

    Désolé de te soumettre ici des réflexions à la limite de la confidence personnelle, mais voilà : puisque nul n’est parfait, je ne sais trop comment m’y prendre autrement sans risquer de sombrer dans la banalité… !

    En premier lieu, quelle belle rencontre involontaire entre nos esprits : à un moment où je m’apprêtais à rédiger un article sur les limites du virtuel quant à la profondeur des échanges entre des personnes parfois très éloignées les unes des autres, que ce soit géographiquement ou socialement, voilà que je lis comment tu as réussi avec tant de classe à vaincre la page blanche pour rappeler, par des mots si doux et savamment choisis, que les plaisirs de la rencontre entre deux êtres apprenant à s’aimer, et en particulier les moments de complicité charnelle, n’auront jamais leur pareil dans aucun univers artificiel !

    Quelle belle histoire, ensuite, que celle de ce coup de foudre presque magique entre deux corps et deux esprits si bien faits l’un pour l’autre ! Certes, j’ai tout d’abord eu toutes les peines du monde à la lire, à un moment de ma vie où les deux êtres qui me sont les plus chers sur cette Terre sont bien loin de moi (et encore : il ne s’agit là « que » d’ami(e)s ), tes mots ne cessant de raisonner en moi comme la symphonie inachevée d’une existence où jamais je n’ai encore eu la chance de vivre pareille complicité avec une femme. Mais ta grande classe est d’avoir su mettre tant de fougue et d’enthousiasme dans ton récit qu’au lieu de me plonger dans une profonde tristesse, tu auras tout de même réussi l’exploit, à ma seconde lecture, de trouver précisément les mots qu’il fallait pour me refaire rêver de ce grand jour où puisse se produire un tel conte de fées, fut-il passager, pour réveiller en moi l’envie de séduire, de plaire, de partager avec l’âme-sœur le meilleur et le pire de nous-mêmes + l’énergie créatrice de la fusion des corps…, bref : de « faire l’amour au lieu de faire la guerre » !!!

    Et pour terminer sur une note plus immatérielle parce que limitée à la rencontre des esprits : s’il y a effectivement de si belles rencontres à faire par la froide entremise de machines qui pourraient tout aussi bien servir à s’étriper les uns, les autres, avoir pu croisé ta route aux détours de quelques tweets, puis échanger un peu plus longuement avec toi en est un si bel exemple que j’espère vraiment pouvoir t’apprécier encore longtemps pour ta gentillesse, ta présence et la réconfortante douceur de tes mots ! Au plaisir de te lire, et à très bientôt !

    Christian

    1. Que de compliments, j’en suis presque gênée … Merci beaucoup. Si mes mots ont su te toucher, j’en suis heureuse. Les rencontres virtuelles peuvent aussi à mon avis mener à belles histoires réelles: amicales ou amoureuses.
      Le moment de la rencontre amoureuse est un motif littéraire très présent. L’auteur Stendhal est celui qui l’a le plus théorisé, c’est sa fameuse « cristallisation ». Et si ce texte t’a redonné confiance en toi pour vivre un tel bonheur c’est que j’ai réussi à faire passer ce que je voulais.

      A bientôt

A votre tour :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s