Littérature, Twittérature

Le voleur d’âme

Bonjour à tous,

Je vous avais promis d’autres twittstories sur le chat aux yeux d’émeraudes. En voici donc une, elle se déroule avant ce que vous avez pu déjà lire de lui.

J’espère que vous apprécierez, n’hésitez pas à commenter.

Le voleur d’âme

 Vous êtes vous déjà demandé comment le chat aux yeux d’émeraude était devenu ce qu’il est ? Voleur d’âme humaine dans une ville d’encre ?

 Il n’était alors qu’un chat ordinaire hormis la couleur de ses yeux si envoûtante. Une ombre dans la nuit ni plus, ni moins.

 Un soir pourtant tout bascula. Une voix parlait à son âme, l’appelait, l’attirait, l’envoutait. Il trouva vite celle qui en était la cause.

 

C’était une jeune femme. Elle regardait la lune comme pour se gorger de sa force mystérieuse. Aussi mystérieuse que l’aura qui l’entourait.

 

Pressentant l’arrivée du félin elle tourna la tête vers lui délaissant un instant l’astre nocturne. Des saphirs rencontrèrent les émeraudes.

 

Le chat ne quitta plus la jeune femme, un lien invisible le retenait auprès d’elle, prisonnier de son aura.

 

Une aura faite de naïveté, de force, de joie et de mélancolie mêlées. Subtil équilibre qui trouvait son négatif dans celle du félin.

 

Le chat aux yeux d’émeraude pensait vivre ainsi pour toujours. Mais bientôt des changements apparurent chez sa compagne.

 

Personne ne pouvait les voir sauf lui dont l’âme était si imbriquée dans celle de la jeune femme. Imperceptible perversion des yeux saphirs.

 

La jeune femme venait d’offrir son âme à quelqu’un, le chat l’avait compris. Elle souffrait et lui aussi.

 

Un soir, les yeux rivés aux siens, elle se confia à lui.

 

N’était-elle donc qu’une poupée sans âme ? De celles que l’on utilise sans se soucier jamais qu’elle soit fragile et vulnérable.

 

Terrible aveu de son incapacité à sauver ce qu’il restait de son âme, elle implorait son aide. Le chat refusa.

 

Au fil des jours, la jeune femme devenait de plus en plus étrangère à elle-même. Et chaque jour la même demande à son fidèle compagnon.

 

Mais il ne pouvait s’y résoudre. Il essayait tant bien que mal de redonner un peu d’éclat aux saphirs qu’il aimait tant. Sans succès.

 

Accéder à la demande muette de la jeune femme était pour lui une trahison. Et il ne saurait même pas comment procéder.

 

Mais il fallait se rendre à l’évidence, rien de ce qu’il avait tenté n’avait fonctionné. Il la perdait inexorablement.

 

Le chat comprit qu’il n’avait plus d’autre choix. Il attendit une nouvelle supplique, espérant qu’elle ne viendrait jamais.

Une ultime fois les saphirs qu’il chérissait tant l’implorèrent, derniers vestiges de celle qu’il aimait.

 

Il plongea son regard dans le sien et la jeune femme déposa ce qu’il restait de son âme dans celle du chat.

 

Les yeux couleurs émeraudes flamboyèrent tandis que s’éteignaient les saphirs de la jeune femme. Une poupée elle était désormais.

 

Le cœur du chat saigna. Il ne pleura pas, il ne le pouvait pas. Mais une détestation de lui-même l’envahit.

 

Il avait aimé prendre cette âme, joie sauvage du prédateur. Lui aussi c’était perdu en acceptant ce marché inégal.

 

Des jours ou peut-être des mois passèrent. Le chat aux yeux d’émeraude résistait à l’envie de prendre d’autres âmes.

 

Il résista jusqu’à un nouvel appel, celui d’une ville.

 

Une ville d’encre.

 

Ceinwynn

Publicités

1 thought on “Le voleur d’âme”

A votre tour :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s