Atelier écriture, Littérature

Mon premier texte pour Ipagination: « La Méprise »

Bonsoir à tous,

Je vous présente ce soir un texte que j’ai écris pour l’atelier d’écriture du vendredi soir du site Ipagination

En voici le thème imposé:

La passation.

Vous attendez sur le seuil de chez-vous groggy, vous n’avez plus l’amour de votre compagne ou compagnon qui vous a désavoué. Votre bilan sentimental s’apparenterait aux dix plaies d’Egypte et aucun miracle n’aura pu vous sauver. Votre rival(e) arrive conquérant€ ( e) pour disposer de votre lieu d’habitation, de l’amour qui lui est désormais confié. A tour de rôle dans un monologue, prenez place dans l’esprit de celui ou celle qui part : cynique, désabusé, de mauvaise foi, puis de celui ou celle qui arrive, sûr de ses qualités, de son assise, de sa motivation, moquant l’exclu. Vous trouverez une chute efficace et improbable. Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existés serait totalement fortuite. N’oubliez pas de donner un titre à votre écrit, la catégorie automatiquement sélectionnée étant « Atelier d’écriture », vous n’aurez plus qu’à publier votre texte et à venir en discuter vendredi soir !

J’ai donc délaissé la twittérature pour un texte court que je vous présente ce soir. N’hésitez à me donner votre avis mais aussi à aller voir les autres textes sur le site 😉

La Méprise

Un dernier coup d’oeil critique sur le salon.

« C’est bon , tout est impec. Elle ne pourra pas dire que je ne sais pas tenir une maison au moins. Dieu seul sait ce qu’elle a bien pu insinuer pour qu’il me demande de partir, comme ça sur un coup de tête. »

La rage plutôt que les larmes.

« Il me regrettera ! Quand il verra la différence entre nous deux, il comprendra à quel point il avait de la chance de m’avoir. Moi que tout le monde admire pour être la femme d’intérieur parfaite : cuisinière hors pair, décoratrice au goût sans faille. Jamais il ne trouvera une perle comme moi ! »

Elle remet en place un cadre photo, désormais vide.

« Elle se sentira tellement insignifiante et incapable quand elle verra cet intérieur parfait qu’elle comprendra qu’elle ne pourra pas m’égaler. Et petit à petit, leur couple tombera en miettes. Elle souffrira comme je souffre maintenant. »

L’armure commence à se fissurer. Le doute s’installe, les larmes commencent à couler.

« Qu’ai-je donc fait pour qu’il ne veuille plus de moi ? »

 

Pendant ce temps, l’autre est en chemin le sourire aux lèvres et la démarche conquérante.

« Elle ne sait pas à quoi s’attendre. J’ai hâte de voir à quoi tout ça ressemble. Il m’a tant et tant répété qu’il avait horreur de cet intérieur trop soigné et de cette femme qui veut absolument être parfaite. La pauvre si elle savait ! C’est à force de vouloir à tout prix ressembler à un idéal qu’elle l’a jeté dans mes bras.

En fait je devrais la remercier. Grâce à elle, il a découvert qu’il m’aimait alors que cela faisait des mois que je pensais à lui. Sans elle, jamais il ne se le serait avoué ! »

Plus que quelques mètres et un escalier avant d’accéder à ce qui sera désormais sa maison.

« Je me demande quelle sera sa réaction quand elle me verra. J’espère qu’elle comprendra que tout espoir est désormais vain. Sa place ne sera plus jamais ici, à ses côtés. Cependant, je ne lui souhaite que du bonheur. Après tout c’est une jeune femme gentille, elle n’y est foncièrement pour rien. Elle n’aura été qu’un révélateur. Qu’il me tarde de pouvoir enfin être avec lui au grand jour, plus besoin de se cacher, cela fait si longtemps que j’attend cela.»

 

Le moment fatidique arrive. On sonne à la porte. Pour la dernière fois elle joue le rôle de maîtresse de maison et va ouvrir. Sa rivale, non sa remplaçante, vient prendre possession des lieux.

Essayer de ne pas craquer, de ne pas l’insulter, rester digne. Une respiration profonde et elle ouvre.

« Bonjour, je suis Salomé. Voici les clés. »

Et soudainement, un rire éclate. Salomé rit car la personne qui est derrière la porte n’est pas une remplaçante mais un remplaçant.

« Bonjour, je suis Sébastien. Enchanté de faire ta connaissance. »

Ceinwynn

Publicités

A votre tour :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s