Atelier écriture, Littérature

« Adduction » (texte publié sur Ipagination)

Bonjour à tous,

Me voilà de retour ! Aujourd’hui je vous propose un autre texte publié lors d’un atelier d’écriture pour le site http://ipagination.com 

Le thème en était l’adduction, c’est- à- dire l’enlèvement par des extra-terrestres. Au début je n’avais pas beaucoup d’idée, puis j’ai eu envie d’écrire quelque chose de totalement décalé. J’espère que vous aimerez, n’hésitez pas à commenter.

Adduction

La gendarmerie est éclairée par une lumière blanche, impersonnelle, presque blessante. Et bien qu’on soit au mois de juillet, on y supporte bien un bon gilet. Autant le dire, il est difficile de se sentir à l’aise dans ce genre d’endroit, ce n’est pas fait pour me direz-vous … Cependant notre héros n’est pas ici suite à une arrestation mais pour une audition. Figurez-vous qu’il a été une victime d’une abduction ou en tout cas c’est ce que l’on soupçonne. Il a été retrouvé inconscient à côté de sa voiture sans se souvenir des 8 dernières heures.
Si vous voulez mon avis, chers lecteurs, c’est juste qu’il a trop bu et il nous a fait un coma éthylique. Mais bon le gendarme qui l’interroge pense qu’il s’est passé autre chose. Et moi je suis payé pour raconter une histoire donc je vais vous raconter une histoire. Mais vous ne m’empêcherez pas de penser que tout ça est une perte de temps. Enfin bref, où est-ce qu’ils en sont les deux zigotos … pardon protagonistes.
Notre héros, je crois qu’il s’appelle Yvan, non pardon Pierrick -il faudrait que je me concentre un peu- raconte qu’il rentrait de chez un ami lorsque brutalement sa voiture a commencé à se comporter bizarrement. Plus rien ne fonctionnait, ni le compteur de vitesse ni le GPS, rien du tout.
Il oublie juste de dire qu’il s’est enfilé une bouteille de vodka avec son pote et que c’est à peine s’il connaissait encore son prénom. Enfin je dis ça, je dis rien moi.
Donc la voiture a commencé à ne plus fonctionner correctement avant de s’arrêter totalement. Pierrick est donc sorti de sa voiture pour téléphoner. Et là … rien du tout, pas de réseau alors qu’habituellement tout fonctionne normalement.
Oh ça y est le gendarme commence à être perplexe lui aussi. Il a peut-être enfin remarqué que son auditionné n’a pas l’air tout à fait net. Et je vous parie qu’il va faire le coup de la grande lumière venue du ciel. Bingo ! Qu’est ce que je vous disais ! On est pas narrateur depuis 10 ans pour rien.
C’est alors qu’une lumière vive s’est abattue sur lui. Pierrick a tout d’abord pensé à un hélicoptère sauf qu’il n’entendait aucun bruit de moteur. En levant les yeux pour en avoir en coeur net, la lumière l’éblouit trop pour qu’il puisse identifier quoi que ce soit. C’est à partir de ce moment que les choses ne sont plus trop claires pour lui.
Dis plutôt que c’est à partir de là que les effets de la vodka ont eu raison de ton cerveau. Pfff non mais je vous jure, plus jamais je n’accepterais de travailler pour des séries Z. Là c’est juste parce que j’avais besoin d’argent. Je vais essayer d’abréger parce que vraiment vous imposer ça c’est au dessus de mes forces.
Pierrick ne se souvient de presque rien. Juste de cette lumière aveuglante et de quelques formes ici ou là. Même s’il est néanmoins certain d’une chose, il n’était plus près de sa voiture. Et une sensation de froid intense qui ne l’a pas quitté pendant toute la durée de son séjour dans la lumière. Il a ensuite comme une vague impression d’être observé, scruté sous toutes les coutures.
Consciencieusement  le gendarme note chaque mot, il jette parfois un rapide coup d’oeil au jeune homme. Un sourcil de plus en plus perplexe se dessine sur son visage.
Non mais vraiment, j’en ai marre. J’arrête tout, c’est pas possible d’écrire autant de clichés. Je ne veux plus raconter cette histoire. Vous n’avez qu’à l’imaginer chers lecteurs. La seule chose utile à savoir c’est qu’on a retrouvé Pierrick inconscient 8h après que son GPS soit tombé en panne.

Ceinwynn

Publicités

2 thoughts on “« Adduction » (texte publié sur Ipagination)”

  1. Bonjour à toi, ma quasi-infatigable Ceinwynn aux talents aussi multiples qu’insoupçonnés:-)

    Excellente idée, que de détourner légèrement le sujet initial de l’atelier d’écriture en te mettant dans la peau de la narratrice trop mal payée pour avoir encore envie de raconter des histoires à dormir debout, a fortiori à un moment où, épuisée par un an de dur labeur, tu n’avais que trop besoin de recharger tes batteries au soleil de quelque contrée méridionale ; et surtout : essai fort bien transformé puisque tu es arrivée, à merveille, à nous montrer combien le mythe des adductions et autres faits de créatures extraterrestres repose avant tout sur des clichés et une envie d’échapper à tout prix à notre rationalité de Terriens !

    Étant donné que de l’adduction à l’addiction, il n’y a qu’une lettre et quelques maux de tête de lendemains difficiles, sache, pour la petite histoire, que j’ai tout de même failli croire aux phénomènes surnaturels en lisant tes lignes pour la première fois, hier soir, sous l’emprise d’une dose d’ouzo un peu trop forte pour me préserver de quelques hallucinations passagères. En effet, alors que Twitter nous réservait bien des caprices et que je venais de relever avec joie ta belle photo du vieux port sur ton Tumblr, voilà que je tombe sur des tweets de ton cru comportant le hashtag ADP, où il était notamment question de l’accent du Jura. Imagine un peu à quel point je me suis senti largué dans une faille spatiotemporelle;-) Pour avoir été absent d’Internet un seul week-end, j’avais soudain l’impression d’être complètement passé à côté des exploits les plus sensationnels de ta vie de Ceinwynn des montagnes à l’assaut des plaines : un petit saut par Marseille et le Pays Basque, avant que tu ne t’envoles pour le Jura, escale dans la capitale et démêlés avec les Aéroports de Paris (ADP) compris;-)

    Et puis, en te relisant à tête bien plus reposée ce matin, j’ai commencé à réaliser de quoi il en retournait, à rire aussi bien de ta belle histoire que des fruits de mon imagination par trop féconde et vagabonde. Je suis notamment très heureux pour ce pauvre gendarme, confronté à tant de vols, de meurtres ou de conflits de voisinage au quotidien, qui avait enfin quelque-chose de rigolo à se mettre sous sa plume, et pouvait se prendre, l’espace d’un instant, pour le digne héritier de l’inspecteur Mulder:-)

    Bref, félicitations pour ce splendide remake de la série « X-Files », très belles et ressourçantes vacances, et au plaisir de te lire encore très, très longtemps:-)

    Bisous:-)
    Christian

A votre tour :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s