Littérature

L’assemblée des fées

Ink_well_by_ZsofiaGyukerBonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose un petit texte sous forme de conte que j’ai déjà publié sur le site d’Ipagination. Il s’agissait d’un concours sur les quatre éléments.
Bientôt je vous parlerais d’un nouveau projet auquel je participe en collaboration avec Racine et Icare, un libraire et éditeur associatif. Mais en attendant j’espère que vous aimerez mon assemblée des fées.

L’assemblée des fées

 Une fée des plaines passa un jour par la montagne. Elle se rendait pour la première fois à l’assemblée des fées qui se déroulait au plus haut des sommets enneigés.
Elle était seulement vêtue d’une robe fine en pétales de fleur des champs. La pauvre ne connaissait pas les frimas de nos contrées et qu’elle ne fut pas sa surprise de se retrouver au milieu des neiges éternelles ! Quand elle voulut boire, elle ne trouva aucun ruisseau joyeux pour étancher sa soif mais seulement de la glace. Brillante et dure comme de la pierre mais si belle et si pure ! Les rayons du soleil jouaient à travers en des milliers d’arc en ciel avant de fondre sous la faible chaleur.
La jeune fée en fut si émue qu’en un coup de baguette magique elle transforma une larme de glace en un magnifique saphir d’un bleu limpide afin de toujours garder le souvenir de sa traversée.
Un peu plus loin, elle s’arrêta pour profiter du paysage. L’air était frais et on pouvait y voir à des kilomètres. Le vent jouait avec les nuages, voilant le soleil pour donner des reflets perlés à la neige. Là encore, la jeune voyageuse voulut en garder une trace. Et d’un coup de baguette magique changea l’air en un diamant parfait.
Mais elle devait se dépêcher car la reine des fées n’aimait pas les retardataires. Et la petite fée avait froid en robe de fleurs. Avant de repartir, elle prépara un feu. Un feu qui réchauffe le corps et qui transforme la montagne en un lieu emplit de mystère. Soudainement les reflets rouges remplacèrent le bleu et le blanc dans un bref instant. Il était si beau que la fée ne résista pas et d’un coup de baguette magique naquît un rubis flamboyant.
Pas un instant, la jolie fée ne jeta un regard à la terre dure et stérile. Elle se contentait de la fouler de son pied si léger de fée. De longs sanglots secouèrent la montagne, provoquant un séisme. La fée tomba à terre effrayée à l’idée de se faire écraser par un rocher. Et en effet, elle voyait une pierre dévaler la pente. C’était une larme de montagne. Quand la roche s’écrasa juste devant le visage de la voyageuse, elle s’ouvrit en deux. Laissant apparaître des aiguilles d’améthyste. Comprenant son indélicatesse, la fée s’approcha de la larme pour en extraire une pierre minuscule qu’elle glissa avec les autres.
Quand enfin la petite fée arriva à l’assemblée des fées, elle poussa un soupir de soulagement. Elle était à l’heure ! La réunion commença et lorsque la reine des fées leur demanda à toutes le cadeau qu’elles avaient apporté, notre fée s’aperçut qu’elle avait oublié le sien. Ne restait dans sa poche que les 4 pierres. Alors la fée les offrit à la reine des fées. “Je vous offre l’âme de la montagne.” Depuis ce jour ces quatre pierres sont parmi les plus précieuses au monde.

Ceinwynn

Publicités

3 thoughts on “L’assemblée des fées”

A votre tour :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s