En bref

Récit: Premier jour d’une autre vie

Ink_well_by_ZsofiaGyukerL’avion en provenance de Paris amorce sa descente sur l’aéroport Trudeau de Montréal. Depuis le hublot, j’ai l’impression d’arriver sur la banquise; de là haut, tout semble blanc et gelé. Cet hiver est très froid. Le vol s’est bien passé, la fatigue se fait sentir malgré les périodes de sommeil. Mais il y a aussi l’excitation et la peur que cela ne se passe pas comme prévu.
Premier moment de détente à la douane. Le préposé nous demande notre adresse en France:
 » – On vient habiter ici.
– Oh ! Alors bienvenue chez vous ! »
Cela fait chaud au coeur quand on se demande si on a pas fait la pire erreur de sa vie. Avant d’aller chercher la voiture, passage obligé par l’immigration pour se faire enregistrer. Le timing est serré si on veut arriver à Shawinigan avant la fermeture du SANA; l’organisme qui va nous aider dans nos premiers pas au Québec et nous louer un logement pour nos premiers jours. Nous ne sommes pas les seuls à avoir choisi d’arriver en plein hiver. L’attente s’éternise. Lorsque c’est enfin notre tour, les formalités sont vite expédiées. J’avais déjà préparé les papiers dans un dossier à part pour ne pas fouiller éternellement dans les bagages. Nous sommes officiellement résidents permanents au Québec, Canada.
Maintenant, la voiture, seulement nous n’avons pas fait attention que les locaux sont loin de l’aéroport. Appel à l’agence pour qu’on vienne nous chercher. Après quelques déboires, nous récupérons notre Dodge Journey (pour bien commencer notre vie nord-américaine), direction Shawinigan. Il fait froid et nous sommes en retard. Nous découvrons l’état des routes de la Belle Province déconcertés. Il fait un temps magnifique et lorsque nous arrivons dans la Baie de Shawinigan, le soleil et la rivière gelée nous attendent. Un « wow » admiratif nous échappe. Nous arrivons trop tard au SANA pour avoir notre appartement (nous apprendrons le lendemain que nous n’étions pas attendus à cause de la non-réception de nos derniers emails). Heureusement, un hôtel n’est pas loin. La chambre est prise et nous profitons un peu des lieux avant d’aller manger au subway … à l’heure française soit la quasi-fermeture pour ici ! Titou dort littéralement en mangeant. Il est presque 20h et la fatigue du voyage ajouté au décalage horaire nous terrassent. Cette arrivée a encore des airs de vacances mais à partir du lendemain, c’est une nouvelle vie qui commence. C’était il y a deux ans …

Ceinwynn

Publicités

A votre tour :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s