Littérature, Roman

Vendredi Lecture: La marche en forêt de Catherine Leroux

Bonjour à tous,

Mon Vendredi Lecture est québécois avec La marche en forêt de Catherine Leroux. Il s’agit d’un livre chorale où le destin des personnages se croisent et se frôlent. Je vous en dirais plus bientôt. 

Bonne lecture !

Ceinwynn

Critique, Littérature

Janette Bertrand: Ma vie en trois actes

janette bertrandVous l’aurez deviné je suis en pleine crise de lecture aiguë. Je vais vous parler aujourd’hui d’une grande dame de la télévision québécoise et féministe engagée: Janette Bertrand. Avant de lire son autobiographie, je ne la connaissais pas. C’est encore une de mes collègues qui me l’a faite découvrir en me donnant son autobiographie « Ma vie en trois actes ».
Janette Bertrand est née en 1925 dans un Québec que je ne connaissais absolument rien et je dois avouer que je ne m’attendais pas à ça ! Une société patriarcale et religieuse où la place de la femme est au foyer avec un nouveau bébé tout les deux ans. Alors que les femmes canadiennes en 1918, il faut attendre 1940 pour que les Québécoises obtiennent ce droit fondamental. La petite Janette grandit dans cette société qui cherche son identité et décide de montrer à son père qu’elle vaut mieux qu’un gars. Elle se battra malgré sa dyslexie pour continuer ses études et aller à l’université. Elle y rencontre son futur mari avec lequel elle commence une vie de bohème faite de télévision et de vie de mère au foyer (en sachant que le travail des femmes à son époque n’était vraiment pas bien vu). Elle finira par divorcer et refaire sa vie. Janette Bertrand mêle sa vie avec les avancées des femmes au Québec. Changements qu’elle a souhaité et accompagné dans ses shows télé.
J’ai beaucoup aimé l’écriture de Janette. Elle raconte sa vie simplement, sans tomber dans le voyeurisme et avec une simplicité touchante. Son écriture est vivante, on sent l’auteure de théâtre et de séries. Grâce à elle, j’ai découvert tout un pan de la culture québécoise que je ne connaissais pas. Pour les non-québécois, cette autobiographie n’aura de mérite que de faire découvrir les débuts de la télévision québécoise mais la plupart des références leurs échapperont; tout comme à moi. J’ai passé un très bon moment en compagnie de cette grande dame. Je le recommande à ceux qui voudraient prendre un grand bain de Québec.

Ceinwynn